L'OPERATION

 

vueciel.JPG

UN QUARTIER RETROUVE

Lieu clos pendant plusieurs siècles, l’espace occupé par la caserne va s’ouvrir pour renouer avec la vie du quartier. Tout en conservant le caractère historique de son architecture militaire, les murs d’enceinte vont être démolis offrant de nouvelles perspectives sur un jardin public de 4000 m². Le 12 e arrondissement retrouve ainsi deux hectares de son territoire où vont être construits des logements, des équipements, des commerces…

 

 

 
 
 
 

LA MEMOIRE PRESERVEE

Le nouveau visage du site gardera, en partie, la mémoire des lieux. Ainsi, les trois bâtiments de la caserne situés autour de la place d’armes et les deux pavillons donnant sur la rue de Reuilly seront conservés. Les murs d’enceinte et les autres édifices seront démolis. Et six nouveaux immeubles signeront de leur architecture la nouvelle vie de l’ancienne caserne.

 

 

 

 

vue3d.JPG600 LOGEMENTS, DES JARDINS ET DES EQUIPEMENTS

Sur les deux hectares anciennement occupés par la caserne, le programme de construction que Paris Habitat va réaliser sera composé d’environ 600 logements : des logements sociaux (50 %) dont des logements étudiants, des logements à loyer maîtrisé (20 %) et des logements locatifs libres (30 %) ; d’une crèche de 66 berceaux ; de surfaces commerciales et d’activités en pied d’immeuble ; de places de stationnement en sous-sol, de la relocalisation du Cirfa et d’ateliers d’artistes et de locaux associatifs. Enfin, le projet prévoit la transformation de la place d’armes en jardin ouvert au public.